Qu’est que « Mon espace santé »disponible ce jeudi 3 février ?
Le gouvernement franchit un nouveau cap dans la dématérialisation des services publics avec le lancement de « Mon espace santé », un dossier médical numérique.
  • A partir de ce jeudi 3 février, les Français pourront ouvrir et nourrir « Mon espace santé », un carnet de santé numérique totalement repensé.
  • Après l’échec du « Dossier médical partagé », avec seulement 10 millions de documents ouverts et souvent mal complétés, le ministère a travaillé pour que les logiciels des différents soignants soient compatibles et pour proposer un site simple et ergonomique.
  • Dans un premier temps, les Français pourront y déposer toutes leurs informations de santé, bilans, examens et les partager avec les médecins qu’ils choisiront. Mais également échanger dans une messagerie sécurisée avec leurs soignants. Lors d’une seconde étape, le site proposera un agenda et un panel d’applications labellisées pour partager des données de santé individualisées.

SANTE – Annoncée comme une “nouvelle révolution” du système de santé par le ministre de la Santé, Olivier Véran, la plateforme “Mon espace santé” est officiellement lancée ce jeudi 3 février. Le lancement de ce service public, opérationnel depuis le 1er janvier, a pris du retard en raison de la cinquième vague de Covid-19.

Avec “Mon espace santé”, le gouvernement espère rompre avec l’échec du dossier médical personnalisé (DMP). Mi-2021, seulement 10 millions de DMP avaient été ouverts sur 68 millions d’assurés.

Comment se connecter à la plateforme ?

Il suffit de se connecter au moins une fois sur le site, pour l’activer. Aucune autre démarche ne vous sera demandée. Munissez-vous de votre carte Vitale et de « cinq minutes de (votre) temps ». Cet espace santé est disponible depuis votre ordinateur ou smartphone sur monespacesante.fr. D’ici quelques mois, une application dédiée pour smartphones sera lancée.

Quelles informations y trouve-t-on ?

Sur cet espace, les Français pourront « stocker et accéder à leurs données de santé en toute confiance et en toute sécurité », détaille le ministère de la Santé. En clair, les patients et les professionnels de santé, en lien avec eux, pourront envoyer différents éléments sur ce nouvel espace personnel. Résultats d’analyse, vaccins, allergies, ordonnances, traitements suivis ou comptes rendus d’hospitalisations, il s’agit d’un véritable carnet de santé en ligne.

Quels sont les services disponibles ?

« Mon Espace Santé » dispose de plusieurs services, au-delà du dossier médical dématérialisé. À commencer par une messagerie sécurisée pour échanger des informations avec les professionnels de santé. Un agenda est également disponible pour renseigner les rendez-vous médicaux et créer des rappels.

Toutefois des craintes sur la numérisation automatique des données de santé

Mais France Assos Santé insiste toutefois sur “l’accompagnement de proximité des usagers”, en particulier ceux qui risquent de “se retrouver en difficulté face aux outils digitaux”: les personnes âgées, précaires, handicapées, migrantes, ou encore vivant dans des zones rurales. Selon Le Monde, les personnes qui ne disposent pas d’un ordinateur ou qui ont des difficulté avec les outils numériques pourront demander de l’aide à un guichet de proximité France services. Quelque 4000 médiateurs sont aussi en cours de formation pour aider le public, ajoute le quotidien.

Pour le Syndicat de la médecine générale (SMG), très minoritaire dans la profession, les très faibles refus constatés lors de la phase de test de “Mon espace santé” témoignent d’un “passage en force” et d’une “négation du droit des patients sur le consentement libre et éclairé”.

En outre, malgré sa généralisation programmée, “Mon espace santé” n’est pas à l’abri d’un nouveau fiasco, si les dossiers créés demeurent des coquilles vides à l’abandon.